Protection de la couche picturale avant et pendant la restauration

L’état de conservation est propre à l’œuvre et aux conditions de conservation dans laquelle elle a été créée et a vieilli. Certaines œuvres sont en très bon état de conservation, alors que d’autres peuvent avoir subi des dégâts des eaux, des incendies, ou toutes autres altérations extérieures ou structurelles, pouvant nécessiter un traitement d’urgence.

Ainsi, avant toute intervention sur le support ou sur la couche picturale, il est nécessaire de placer une protection.

Cette protection évite la perte de matière, et permet de conserver l’intégralité de la couche picturale sur la protection, en cas de problème structurel.

Pose d’une protection de surface (papier japon et colle naturelle).

Une protection de surface ou faccing, est généralement réalisée par la pose d’un papier japon avec une colle naturelle sur la couche picturale.

Cette opération est réversible à tout moment et ne porte pas préjudice à l’œuvre.

La colle naturelle est non contraignante et facilement réversible.

Le papier japon est un papier très fin, fait à base de fibre naturelle.