Moyens d’analyse

La conservation et la restauration d’une œuvre, quel que soit son support passe par divers étapes d’observation.

L’œil humain est le premier outil mise à notre disposition. Celui-ci peut détecter plusieurs éléments tels que les déchirures, les lacunes, des problèmes d’adhésion entres les couches structurelles de l’œuvre, des déformations, la présence de repeints ou d’un vernis oxydé…

Ces observations sont approfondies par divers traitements ou études supplémentaires, telle que l’étude de l’œuvre sous divers éclairages : lumière U.V, lumière infrarouge, lumière rasante…
Par exemple, certains éléments comme des repeints anciens n’apparaissent que sous lumière UV .

Ces études peuvent également être réalisées par observation sous loupe binoculaire ou bien sous microscope électronique.

Il est possible d’effectuer des analyses de l’œuvre par radiographie
avec l’aide d’un laboratoire, cette action faisant l’objet d’un devis complémentaire.