Vernis de protection

Le vernissage est très important. Il intervient avant la retouche sous la forme d’une couche protectrice appliquée au pinceau et c’est également l’ultime étape d’une restauration. Cette dernière étape permet de régler le degré de brillance de la couche picturale grâce à la couche finale de vernis. Elle peut être appliquée au pinceau ou par pulvérisation. Quoi qu’il en soit, le choix de la résine employée est essentiel. Nous travaillons beaucoup nos vernis, car un beau vernis est primordial et doit être bien adapté à l’oeuvre et à son lieu d’exposition. 

En général, un tableau qui n’a pas été volontairement verni par l’artiste ne doit pas l’être par un restaurateur. Il ne respecterait pas la volonté de l’artiste. 

Aujourd’hui, on uilise des vernis,  stables au vieillissement, mais qui ont des qualités optiques proches des vernis naturels anciens.

La technique du double vernissage est également de plus en plus employée. Cette méthode consiste à appliquer une résine naturelle connue pour ses qualités optiques et  sa réversibilité, puis à la recouvrir par une résine synthétique. Cette dernière va protéger le vernis de base qui, de fait, n’entrera pas en contact avec l’oxygène de l’air. Cela empêchera son oxydation et son jaunissement.