Lumière rasante

Une étude sous lumière rasante permet au restaurateur d’avoir une meilleure appréciation de la planéité d’une œuvre, mais aussi de mettre en évidence les déformations de la toile ou les soulèvements de la couche picturale.

Détail de zone de soulèvement. Observation sous lumière rasante

La lumière rasante est aussi utilisée lors de la réalisation de mastics (voir mastic) ou de réintégration structurelle (pose de greffes ou de comblement de lacune).

Détail d’une zone de lacune, de soulèvement de la couche picturale et de déchirure. Observation sous lumière rasante

La lumière rasante est une lumière dite de jour, c’est-à-dire quelle ne tire pas vers les UV ou les infrarouges. En balayant la surface de l’œuvre, elle révèle les structures originales de la matière modelée par l’artiste. Cela permet une meilleure appréciation des coups de pinceaux du peintre.

Cette compréhension de la technique de l’artiste permet au restaurateur, en plus de reconstruire le schéma de la toile sur la préparation, de représenter certains coups marqués du pinceau sur la toile. Cette reconstitution de la toile et des mouvements de pinceaux permet après lors de la réintégration chromatique une meilleure pose de la retouche (voir réintégration picturale ou retouche) par le restaurateur.